La page santé : L'alopécie

  • 13 juin 2017

La page santé : L'alopécie

 

            L'alopécie est le terme médical pour désigner une perte de cheveux, laissant la peau partiellement ou complètement nue.  Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce phénomène ne touche pas que les hommes âgés.  Il touche également les hommes et les femmes de tous âges et différentes raisons peuvent en être la cause.  La perte des cheveux peut avoir un impact psychologique sur les personnes atteintes, affectant la perception de l'image corporelle et l'estime de soi.

 

            La calvitie, ou alopécie androgénétique (ou alopécie androgénogénétique), est la forme la plus courante et touche surtout les hommes.  Cette forme se caractérise par une perte progressive des cheveux.  Des recherches ont démontré que la dihydrotestostérone, une hormone dérivée de la testostérone, joue un rôle important dans l'apparition de ce trouble.  Celle-ci a pour effet de raccourcir le cycle de croissance des cheveux, ce qui entraîne une miniaturisation graduelle des follicules pileux et, finalement, la perte des cheveux.  Il s'agit souvent d'un phénomène lié à la génétique, où plusieurs gènes sont impliqués, transmis autant du côté paternel que maternel.  L'alopécie androgénétique touche également des femmes, découlant également de prédispositions génétiques doublées d'un déséquilibre androgène/œstrogène.  Ce phénomène se présente souvent chez les femmes âgées de plus de 40-50 ans, à ne pas confondre avec l'alopécie post-partum.  Bien que tous deux sont causés par la baisse de la production d’œstrogène, l'alopécie pendant et/ou après la grossesse est habituellement réversible sans traitement, alors que pour les femmes plus âgées, un traitement peut être nécessaire, lorsque la perte des cheveux est considérée comme excessive, prématurée et gênante pour la patiente.  Dans l'alopécie androgénétique masculine, la chute de cheveux suit un schéma bien défini (formant d'abord un M lorsque le front et les tempes se dégarnissent puis une couronne en forme de U autour de la tête).  Pour la femme, la présentation est souvent moins définie, consistant en un amincissement des cheveux surtout au vertex (le dessus de la tête) mais peut gagner d'autres zones.  L'alopécie peut aussi être causée par des médicaments (ex : chimiothérapie, anticoagulant,bêta-bloquant), par des conditions de santé particulières (ex. :hypothyroïdie, teigne au cuir chevelu, carence alimentaire), par du stress et de l'anxiété (ex. :trichotillomanie), par certaines habitudes personnelles de coiffure (produits de défrisage et fers lissants, usage d'élastiques trop serré, tresses,etc.), après une anesthésie générale.  Il ne sera pas question de ces catégories d'alopécie dans le prochain paragraphe, qui abordera les traitements.

 

            Le traitement de l'alopécie dépend de la cause.  En effet, en traitant l'hypothyroïdie ou l'infection fongique qui cause la teigne, le problème de perte de cheveux se résorbera.  À noter que les shampoings contre la perte de cheveux ne sont pas utiles : au mieux, ils peuvent traiter une condition sous-jacente comme la séborrhée ou le psoriasis, mais ils n'auront pas d'effet contre la calvitie.  Il n'est pas non plus possible de prévenir l'alopécie, mais une bonne hygiène de vie (alimentation saine et gestion du stress) ainsi que l'usage de produits coiffants doux sont à privilégier.  En vente libre, il existe un traitement topique à base de minoxidil titré à 2 ou à 5 % (Rogaine©) peut aider à freiner la chute et à stimuler la repousse, mais ce n'est pas en mesure de reproduire la chevelure initiale.  Le minoxidil convient aux femmes autant qu'aux hommes et s'emploie en liquide ou en mousse à appliquer deux fois par jour sur les parties dégarnies du cuir chevelu.  Les résultats peuvent apparaître après 4 à 6 mois, donc la patience est de mise!  Si les résultats sont positifs, il faut poursuivre le traitement sans arrêter, car l'effet s'inversera dans les 3 mois suivant l'arrêt du produit et la chute de cheveu poursuivra son cours comme auparavant.  D'autres traitements existent sur ordonnance médicale, ce sont souvent médicaments à prendre par la bouche, comme le finastéride et le spironolactone.  Autant l'un ou l'autre des traitements présentent une bonne efficacité, qui peut varier cependant d'un patient à l'autre. L'alopécie est un problème à ne pas négliger, sous prétexte qu'il s'agit seulement d'esthétique, alors ne vous gênez pas et venez en parler à votre pharmacien!

Catherine Côté, pharmacienne pour les pharmacies P. Lépicier et MH. Miousse

Retour à la page d'accueil